Criminalité a new york brest

criminalité a new york brest

recrudescence d'homicides cette dernière décennie. Face au fléau de la violence, une des solutions pourrait être de s'inspirer des autres villes du pays. Alors que New York a vu cette violence baisser de 87  entre les années 1990 et aujourdhui, Londres a connu une progression de 40  de linsécurité en à peine trois ans. Ne faisons-nous pas appel à la police autant que cela est possible? Après une brève accalmie au milieu des années 2000, le nombre d'homicides y a de nouveau explosé en 2016. Un jeune garçon a ainsi été tué par balle pour sa paire de baskets Air Jordan, une jeune fille de 17 ans a été tuée sur le chemin de la mosquée pendant le Ramadan et un adolescent a été lardé de plus de 100 coups. Chicago Sun-Times qu'il testerait certaines de leurs méthodes dans l'année à venir. Un répit si rare qu'il a fait la une des journaux locaux. C'est le chiffre le plus bas depuis la fin de la Deuxième guerre mondiale, en chute spectaculaire par rapport au pic.245 morts enregistrés en 1990. (.) Il faut voir le problème sous un angle différent a ainsi souhaité Gary Slutkin, fondateur du groupe «Cure Violence un organisme qui lutte contre les violences à Chicago. Pendant quelques jours en décembre, il n'y a eu aucun mort par armes à feu à Chicago. Crédit photo : Wikipedia (CC/Steve Punter) cc m, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source dorigine. G angs, police et armes à feu. criminalité a new york brest

Criminalité a new york brest - Le

Seul un tiers des affaires de meurtre ont ainsi été résolues en 2016. Bushwick ne sont plus les coupes-gorges quils étaient dans les années. Une voiture de police à New York. Les forces de l'ordre ont dans le même temps changé leur manière de pratiquer les fouilles au corps, avec plus de formulaires à remplir de la part des agents. Un dispositif chronophage qui a eu pour conséquences de diminuer l'activité policière tandis que les violences augmentaient. «Les gens ne passent-ils pas déjà suffisamment de temps derrière les barreaux? Un texte de loi doit être examiné en janvier par le parlement local et proposer de durcir les peines de prison pour les récidivistes dans les cas d'infractions impliquant des armes à feu. New York Times, réside dans le fait que ces bandes se déclarent moins la guerre pour des problèmes de territoires, comme c'était le cas jusqu'alors, que pour des différends personnels impliquant plusieurs chefs.

New: Criminalité a new york brest

Pourquoi la diversité culturelle de Londres est-elle si nocive pour elle-même? Des données, couplées à celles du FBI, que nous avons compilé dans les infographies ci-dessous. Chicago, qui a subi son année la plus meurtrière depuis 20 ans en 2016, avec 754 homicides, a vu ce chiffre baisser de 16 en 2017, à 650 meurtres, a rapporté. L'idée d'imposer des peines de prison plus sévères ne fait pourtant pas l'unanimité, notamment auprès des ONG qui tentent de combattre la violence. Sur 366 jours en 2016, 305 ont connu au moins un assassinat.   61 jours sans mort sur 366. Par ailleurs, Chicago fait face à une prolifération des gangs, qui sont le plus souvent à l'origine des homicides. La région de Washington a enregistré 259 homicides en 2017, comparé à 300 l'année précédente, selon le Washington Post.

La criminalité: Criminalité a new york brest

Voilà que le mois de mars a, lui aussi, été plus criminel à Londres quà New York. Au début des années 1990, Chicago était en effet connu pour ses meurtres violents. Toutefois, Chicago n'est pas nécessairement la ville la plus dangereuse des États-Unis. Pourtant dès les premières heures de 2017, Chicago a de nouveau été le théâtre de meurtres. Mars sur la même lancée, mais il ne semble pas que ce leadership de la violence ne soit quune situation temporaire. Il semble exister une corrélation entre les zones défavorisées et le taux d'homicides. La métropole de site gratuit de rencontre sans lendem alost l'Illinois est, en revanche, la plus meurtrière parmi celles de plus de deux millions de personnes. Fin décembre, le chef de la police de Chicago, Eddie Johnson, a ainsi effectué un passage auprès de ses collègues new-yorkais et assuré au journal. Dans 8 des 77 quartiers de Chicago, la police dénombre 90 homicides pour 100.000 habitants. Infographies - Le fief électoral de Barack Obama fait face, depuis une décennie, à une recrudescence de meurtres, notamment par armes à feu. Une première dans lHistoire contemporaine depuis que les statistiques sur la délinquance existent. La métropole de la côte est, qui avait un nombre d'homicide supérieur à celui de Chicago jusqu'en 2011, a ainsi connu une nette diminution des homicides. Si le nombre de meurtres sans armes à feu à Chicago est presque identique à celui de New York, il est plus de trois fois supérieur lorsque des pistolets sont utilisés. Des quartiers mieux sécurisés, le nombre total de crimes à New York devrait quant à lui passer sous la barre des 100 000, là aussi loin du record de 430 000 crimes en 1993. A cela sajoute aussi le renforcement de la sécurité dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Chicago, qui a subi son année la plus meurtrière depuis 20 ans en 2016, avec 754 homicides, a vu ce chiffre baisser de 16 en 2017, à 650 meurtres, a rapporté le Chicago Tribune, notant que c'est la baisse la plus marquée depuis 2004. L'évolution, rapporte John Hagedorn, professeur à l'Université de l'Illinois. Pourquoi permet-on que cela se produise?». Exemple : Harlem. Chicago n'a fait que baisser le nombre de ses fonctionnaires de police depuis une décennie. Que se passe-t-il dans la métropole dont le maire Sadiq Khan a pris les rênes en 2016? «Les leaders s'insultent sur les réseaux sociaux pour montrer qu'ils sont des durs. Coups de couteau, cest à un croisement de courbes historique que nous assistons. Alors comment expliquer cette baisse spectaculaire de la criminalité à New York? Toutes les grandes villes ne peuvent pas se targuer de progrès. Mais lévolution de la criminalité y est opposée depuis de très nombreuses années déjà. Une amélioration qui pourrait inspirer les autorités de Chicago. Si les gangs sont aussi présents à New York, et dans d'autres métropoles américaines, le phénomène semble plus inquiétant à Chicago. Publié le 01/01/18 à 21:24, le taux de criminalité a nettement baissé à New York, Chicago et Washington en 2017, malgré quelques affaires particulièrement sanglantes, selon des décomptes publiés par les journaux locaux de ces trois métropoles américaines. Saint-Louis, Detroit ou La Nouvelle-Orléans comptabilisent en effet plus de 35 meurtres pour 100.000 habitants, contre 18 pour Chicago. Aux Etats-Unis, New York fait dailleurs largement mieux que Chicago, qui a enregistré près de 500 meurtres lan dernier. L'accroissement des homicides à Chicago n'est pourtant pas dû seulement à la segmentation des quartiers en fonction des revenus, que connaissent plus ou moins toutes les grandes villes américaines. À l'aide de cartes et de graphiques, nous tentons de dresser un état des lieux de la situation. » Lire aussi - À Chicago, le cercle vicieux des gangs et de la désespérance. Si vous vous demandez si New York est une ville sûre, les statistiques 2016 vont amplement vous rassurer. Au point que la capitale du Royaume-Uni a dépassé «The Big Apple» en la matière à lissue du mois de février dernier. criminalité a new york brest

0 réflexions sur “Criminalité a new york brest

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *